Dida est née en 1984 à Beyrouth et a été adoptée en Suisse la même année. Aînée de trois autres frères et sœurs adoptifs, elle grandit avec un sentiment de frustration sur son histoire, son nom et sa culture d’origine. Ses études en sciences sociales terminées, elle fait le choix du cœur et s’inscrit à l’école de jazz de Berne. Elle y est immédiatement confrontée à son identité artistique et culturelle. Elle découvre son amour pour l’écriture et est constamment provoquée quant aux origines de son inspiration. C’est finalement en s’essayant à chanter en arabe qu’un déclic majeur se produit. Il est physique, la question ne se pose plus. Dida décide, à l’âge de 26 ans, de retourner dans son pays d’origine, le Liban, pour y rechercher son histoire, ses racines, sa langue et une partie de sa musique.

Comme un révélateur, c’est en apprenant l’arabe qu’elle écrit enfin ses premières chansons en français. Cette confiance retrouvée lui permet de faire la paix avec ses origines diverses.

Son ressenti et son expérience la poussent également à s’investir pour le droit aux origines des personnes adoptées à l’international. Elle crée la plateforme « Born in Lebanon » pour fédérer, accompagner et soutenir leurs quêtes respectives. Un ensemble cohérent qu’elle relie peu à peu à sa musique et à ses autres interventions artistiques.

 

Photographes, graphistes: Med Ali Ltaief, Nina Najjar Geetha Laune